Que représente les émissions eq. CO2 belges au niveau mondial ?

Posted // 8th Nov. 2018

Selon le Global Carbon Project, les émissions mondiales des gaz à effet de serre s’élevaient à 36,3 milliards de tonnes éq. Co² (Gt éq. Co²) en 2015.Selon l’UNFCCC, le total des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique* de l’UE s’élèvent à 4,3 Gt éq. Co² en 2015.  A titre comparatif, celle des Etats-Unis s’élevaient à 6,58 Gt éq. Co². 
Les émissions de la Belgique s’élevaient à 0,117 Gt éq. Co² en 2015.  A titre comparatif, celle de la France s’élevaient à 0,463 Gt éq. Co² et celle de l’Allemagne à 0,901 Gt éq. Co².


Ci-dessous, vous retrouvez une représentation des émissions de l’UE par rapport au émissions mondiales.  Celles-ci s’élèvent à +- 12%.
 



Qu’en est-il des émissions de la Belgique ?


Toujours selon l’UNFCCC en 2015, les émissions de la Belgique s’élevaient à 117.443 Mt éq. CO², soit 0,117 Gt éq. CO².  Elles représentent donc 2,7% des émissions de l’Union Européenne (UE 28).   La part des émissions de la Belgique au niveau mondial peut donc être estimée à 0,32%.  Au niveau de la population mondiale, les Belges représentent 0,15% de la population mondiale. 
Il est également important de souligner le fait que les émissions de GES produites en Belgique ne représentent pas les « émissions réelles des belges ».  Nous « importons » également des émissions CO² qui ne sont pas reprises dans les données ci-dessus.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la responsabilité de la Chine dans l’émission des GES, je vous invite à cliquer ici


Ci-dessous, vous trouverez une version actualisée des émissions de GES des différents pays de l’UE en 2017 (Source : Eurostat).


La Belgique a donc émis 117 Mt éq. CO² en 2015 (selon l’UNFCC).  En 2017, selon le site fédéral belge pour une information fiable sur le changement climatique, celles-ci s’élevaient à 114,50 Mt éq. CO² réparties de la manière suivante :
 
Afin d’y voir clair, j’ai repris poste par poste les principales informations des émissions par secteur.

1.    L’industrie : combustion d’énergie fossile : 11,80%

•    Dans l’industrie du fer et de l’acier : 8,60%
•    Dans le secteur de la chimie : 24%
•    La transformation des aliments et des boissons : 11,60%
•    Dans les cimenteries. Les cimenteries sont responsables de 5% des émissions mondiales de GES (source : Conférence de Jean-Marc Jancovici : A quand la rupture énergétique ? (1h24) - Cité des Sciences - 21/11/2019)

2.    L’industrie (énergie) : 17,60%

•    La production d’électricité publique et de chaleur : 76% (y compris l’incinération des déchets avec récupération de chaleur)
•    Le raffinage du pétrole : 23,5%
•    La fabrication de combustibles solides : 1%

3.    L’industrie (processus) : 17,90%


Le secteur « processus industriels et gaz-F » couvre les émissions des activités industrielles, mais ne résulte pas de la combustion de combustibles fossiles (voir point 1. L’industrie : combustion d’énergie fossile).
-    L’industrie chimique : 42% (dont 45% juste pour l’industrie pétrochimique, 4% pour la production d’acide nitrique et 13% pour celle de l’ammoniac)
-    Les produits minéraux : 21,4% (dont 56% pour la production de ciment et 36% pour celle de la chaux). 
-    La production métallurgique : 21,1%
A noter que 18% de ces émissions sont causées par l’utilisation de produits de substitution des substances appauvrissant la couche d’ozone.


4.    Le transport : 22,5%

-    Transport routier : 97,6%
-    Navigation domestique : 1,6%
-    Train : 1,6%
-    Aviation : ces émissions ne sont pas comptabilisées car elles ne concernent pas de vols intérieurs, à savoir Bruxelles-Charleroi.  Ces émissions sont comptabilisées différemment.  Les émissions de l’aviation civile sont estimées à 2% des émissions totales contre 6% pour la mobilité individuelle (les voitures individuelles) et 4% pour le transport de marchandises (source : Conférence de Jean-Marc Jancovici : A quand la rupture énergétique ? (1h24) - Cité des Sciences - 21/11/2019)

5.    Le chauffage tertiaire : 4,8%


Différents éléments impactent ces émissions telles que l’augmentation du nombre d’employé au détriment d’ouvrier, l’augmentation de la consommation des appareils électronique (ordinateur, smartphone, etc.).  De plus, c’est un secteur où les bâtiments sont généralement loués ce qui empêchent leur locataire d’effectuer des travaux de rénovation (isolation, panneaux photovoltaïques) conséquents


6.    Le chauffage résidentiel : 13,3%


Au niveau résidentiel, l’augmentation des divorces et les familles recomposées a pour conséquence une augmentation de la surface de vie moyenne par habitant. 

7.    L’agriculture : 10,8%


Le méthane (CH4) : 64,4% répartis ainsi :
-    46,4% via la fermentation entérique (rôt des bovins)
-    20% via la gestion des déjections (principalement des porcins)
Le protoxyde d’azote (N2O) : 32,3% en provenance de l’utilisation du sol via les engrais minéraux et organiques


8.    Les déchets : 1,3%

-    59,4% sont dues au méthane des déchets organiques mis en décharge que le tri permet d’éviter et/ou qui peut être récupéré dans les décharges pour former du biogaz.
-    40,5% proviennent de l’incinération des déchets, le traitement des eaux usées et le compostage

9.    Autres : 0,6%

Limites & conclusion :

Même si les émissions belges peuvent paraître dérisoires au niveau mondial, une comparaison des émissions par habitant reflète de manière plus claire un mode de vie très émetteur, non échelonnable à l'échelle mondiale.  

De plus, ces mesure ne tiennent pas compte des émissions associées à nos importations.  Celles-ci, en provenance notamment de Chine, sont pourtant loin d'être négligeables tout comme celles associées à la fabrication de nos véhicules.

Des émissions telles que celles associées aux voyages des belges, notamment liées à l'aviation ne sont pas non plus prises en compte (voir le point 4).

 

*Emissions de GES selon UNFCCC : CO², CH4, N2O, HPC, PFC, SF6, MIX et NF3 à l’exclusion des émissions/absorptions dans le secteur de l’utilisation des terres, du changement d’affectation et de la foresterie)

 

Catégories

Articles récents

  • Que représente les émissions eq. CO2 belges au niveau mondial ?
  • My Second Blog Post

Mots clés